Grimaldi Forum Monaco

Exposition Juillet -

LES ANNÉES GRACE KELLY, PRINCESSE DE MONACO

Pour la première fois à Monaco, une exposition de dimension internationale rend hommage à la Princesse Grace.
 

En étroite collaboration avec le Palais Princier qui a levé le voile en exclusivité sur des objets inédits, cette exposition retrace tous les moments et toutes les facettes de sa vie, de la star hollywoodienne Grace Kelly à la Princesse monégasque impliquée au quotidien dans le rayonnement international d’une Principauté qui l’a adoptée et aimée dès son apparition sur le Rocher en 1956.

« La Princesse Grace nous a laissé l’image d’une élégance inaltérable. On peut n’avoir vu aucun de ses films, n’avoir jamais visité la Principauté de Monaco, cette image demeure présente dans tous les esprits comme une réponse nécessaire à la dureté du monde dans lequel nous vivons », explique le Commissaire de l’exposition, Frédéric Mitterrand, avant de poursuivre : « Elégance d’une jeune fille fortunée de Philadelphie incarnant le rêve Américain, Elégance de la débutante des magazines sophistiqués et des comédies sentimentales exprimant l’optimisme de l’immédiat après-guerre, Elégance du glamour Hollywoodien en technicolor,  Elégance de la femme aimante qui choisit librement de changer le cours de son existence, Elégance d’une princesse appartenant à l’une des plus anciennes dynasties d’Europe, Elégance d’une mère inébranlable et d’une souveraine qui se dévoue efficacement et sans compter pour les siens, Elégance d’une réserve souriante qui fascinait les médias et d’un style de vie ultrasensible et poétique retenant une part de mystère, Elégance d’une beauté préservée par la permanence d’un charme juvénile, Elégance d’une époque dont elle fut la passagère et dont chacun ressent une nostalgie.

La mort prématurée de la Princesse Grace survenue il y a vingt-cinq ans l’a inscrite dans la lignée tragique des destins de légende en lui conférant le rayonnement intemporel des Contes de Fées. On sait depuis longtemps que les Contes de Fées ne sont pas seulement écrits pour les enfants mais qu’ils disent la vérité et intéressent tout le monde. Cependant celui dont la Princesse Grace est l’héroïne est sans doute l’un des plus émouvants car c’est le dernier d’autrefois et le premier des temps modernes », conclut ce merveilleux conteur.

Sur près de 4 000 m2, le visiteur est plongé au cœur des souvenirs de ces « Années Grace Kelly, Princesse de Monaco » » comme en feuilletant un album de photos (certaines signées par les plus grands comme Lartigue, Cecil Beaton, Karsh, Irving Penn…) mais en découvrant plus généralement sa correspondance avec les grands de ce monde et ses amis d’Hollywood (Jacky Kennedy, Alfred Hitchcock, La Callas, Cary Grant…), des objets personnels bien sûr, près de 80 robes parmi lesquelles la robe de son mariage donnée au Musée de Philadelphie qui revient pour la première fois en Principauté, plus de trente bijoux, une trentaine de mini-films montés spécialement pour l’exposition à base d’images personnelles et d’archives privées, un large espace dédié au cinéma bien sûr avec la reconstitution du décor de « Fenêtre sur Cour », un autre consacré aux accessoires de mode  et principalement aux sacs Kelly... « Tout cela doit permettre de retrouver l’univers incomparable de la Princesse Grace et d’évoquer le sens que revêt, pour chacun de nous, la persistance de sa mémoire » conclut Frédéric Mitterrand.

Les espaces